Entretien avec un fabricant de Handpan : KOAN

By 
David Charrier
 on 
Mar 8, 2018
Entretien avec un fabricant de Handpan : KOAN

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous l’interview que j’ai réalisée avec Oré, un super fabricant de handpans français dont les instruments sont connus sous le nom de Koan. Avant tout, Oré est un ami en or dont le sérieux et la simplicité m’inspirent beaucoup. La France a d’incroyables talents ; en voilà un : monsieur Oré !

Salut, mon pote. Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi?

Je m’appelle Aurélien. Avant d’être fabricant de handpans, j’ai passé environ dix ans dans la coiffure en tant que gérant d’un salon dans le Sud de la France. J’habite maintenant en moyenne montagne, en plein milieu de la nature. J’aime vraiment le calme et la tranquillité que l’on trouve ici. Je suis passionné par le bricolage et la construction, vous l’imaginez bien. Je joue du handpan depuis huit ans et en fabrique depuis cinq ans.

Qu’est-ce qui t’a amené à fabriquer des handpans? Quel a été le déclencheur?

J’ai toujours été fasciné par l’instrument. J’ai tenté de réaliser des « tongue drums », pour voir. Je me suis mis par la suite à développer les Zagdrums. En parallèle, j’essayais de comprendre le procédé de fabrication des handpans. Ce parcours était difficile, car j’avais peu d’informations sur l’instrument. Mais le chemin est d’autant plus intéressant et formateur s’il est difficile.

Comment as-tu trouvé le nom de ton instrument, quelle est l’histoire derrière tout ça?

Cela faisait deux, trois mois que je recherchais un nom pour mes instruments. Je voulais officialiser mes créations. J’avais fait une petite soirée chez moi et on discutait de cela avec Valerio Menon, Nicos alias Keapan, Guitoti, Gérald de handpan.org, mon collaborateur, Thomas et d’autres. Cette soirée a été mémorable ! En rentrant chez lui, Gérald m’a envoyé un message : il était en train de lire un livre sur le « zen » et il m’a parlé de « koan ». Quand j’ai lu ce que ça signifiait, je me suis dit : « C’est exactement ça ! Ça correspond vraiment à ce que je recherche. »

Définition : Dans la tradition du zen, le koan est une énigme qui a pour vocation de nous arracher à la logique et au rationnel afin d’entrer dans une autre vision du monde. Le koan est là pour nous aider à désapprendre et pour sortir de nos préjugés et projections.

Voilà ce que j’ai ressenti et ce que je ressens encore face à l’acier! KOAN!

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans le handpan, dans sa communauté?

Le handpan a des vertus tellement apaisantes. Il permet de ne pas avoir trop de contraintes en jouant, il libère l’esprit facilement. C’est ma thérapie quotidienne 😀

Ce que j’apprécie dans la communauté du handpan, c’est que les gens sont ouverts, tolérants et simples dans le relationnel. C’est dingue, tu peux aller n’importe où dans le monde, il y aura toujours un joueur de handpan prêt à t’accueillir et à jammer.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans la fabrication et la vente d’instruments?

Ma partie préférée, c’est le tuning (l’accordage). J’aime ça, car on doit mettre tous nos sens en éveil, et à un point élevé. Il faut être concentré et attentif à la moindre information que renvoie l’acier. Sentir sa réaction sous le coup de marteau et, en une fraction de seconde, devoir l’interpréter. Écouter l’acier, le comprendre, sa force, son élasticité, entendre et différencier les fréquences. Tous les sens sont en éveil, c’est ça qui me fascine et m’attire. On apprend, on essaie de comprendre l’acier et on réalise que c’est lui qui nous autorise ce qu’on peut faire ou pas. C’est un challenge qui demande beaucoup de patience et de persévérance. Surtout que l’état physique et mental joue énormément sur l’accordage. Dans la fabrication, j’aime aussi le fait de voir évoluer le matériau durant tout le processus jusqu’à l’instrument final. La vente à proprement parler est nécessaire, mais ne m’intéresse pas vraiment. En revanche, ce qui fait énormément plaisir, c’est de voir les clients heureux, le sourire aux lèvres lorsqu’ils jouent.

Quelles sont les valeurs que tu poursuis dans ton travail?

La constance et le sérieux. On essaie toujours de pousser plus loin, mais souvent au détriment de la qualité. Je souhaite me concentrer, me canaliser et progresser toujours plus dans la qualité des instruments qui sortent de l’atelier.

Pourrais-tu nous parler d’une de tes dernières créations/innovations? Quelle gamme, quel défi, ce qu’il a de spécial ou autre?

On vient juste de valider une gamme en 10 notes (avec ding), ce qui jusqu’à présent nous résistait. J’en suis bien content, car c’est même un instrument d’une meilleure qualité qu’un 9 notes. C’est un D Amara.

Sinon, j’expérimente l’hydroforming à l’atelier et m’attaque à une nouvelle taille d’instruments (50 cm), à un matériau différent aussi : l’Inox. On verra ce que l’avenir dira 😀

Une punchline, un dicton, que tu aimes ou qui te représente?

«Moins, mais mieux !»

Aurais-tu un conseil à donner, une astuce pour quelqu’un qui aimerait se lancer dans la fabrication?

Il faut s’armer de courage et de persévérance, et bien se renseigner avant de se lancer.

Ton site web? 2 ou 3 vidéos préférées de tes instruments?

Mon site internet : www.koanpan.com

Et voici quelques unes des mes vidéos préférées avec des Handpans KOAN :

Merci Oré pour cette interview, hâte d’entendre tes futurs créations, je te dis à très bientôt!

No items found.

David Charrier

Player, Teacher, Blogger. Handpan Enthusiast.
Founder of Master The Handpan

David Charrier

Joueur. Prof. Blogueur.
Fondateur de Master The Handpan

You might also like...

All posts

Vous devriez aimer...

Tous les articles

Join the conversation

Joignez vous à la conversation