Tout ce qu’il faut savoir pour prendre l’avion avec un handpan

Tout ce qu’il faut savoir pour prendre l’avion avec un handpan

Vous avez envie d’emmener votre handpan en vacances ? De jouer au sommet du Machu Picchu ? Vous êtes invité à donner un concert à l’étranger ? Vous souhaitez rapatrier un instrument ? Vous rendez visite à des amis et voulez leur faire découvrir le handpan ?

Il y a tellement de situations où vous allez devoir prendre l’avion avec votre handpan !

De façon générale, voyager en avion est assez stressant : il y a plein de monde, des panneaux d’affichage à foison, des étiquettes à coller, des passeports à scanner, des bagages à compresser, des navettes à ne pas rater, des sécurités à passer, etc. Et, comble du stress pour vous qui êtes musicien : un handpan à emmener ! Oui, je parle bien de cet instrument rare et cher qui peut vite se désaccorder et qui est, pour certaines marques, irremplaçable... 😀

Dans cet article, j’aimerais partager avec vous mon expérience de 10 années de voyages à travers le monde avec mes handpans. Mon but est de vous enlever toute inquiétude et de vous donner un maximum d’informations et d’astuces.

Avant de commencer sachez que je ne protège mes instruments qu’avec des housses de chez Hardcase Technologies (HCT). C’est le top du top ! Gardez donc cela en tête : mes conseils et mes astuces concernant le “les compartiments au dessus de vos têtes en cabine”, ne sont que pour des instruments protégés par ces housses. J’utilise le modèle evatek Medium. Pour tout autre marque, je vous invite à prendre conseils auprès d’utilisateurs pour ces questions de gabarits.

Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur le transport de votre handpan en avion.

Pour commencer, il n’y a que deux façons de le transporter :

  • en bagage à main (dans la cabine) ;
  • en bagage en soute (enregistré).

1. Est-ce que mon handpan peut être considéré comme un bagage à main ?

Oui, vous pouvez prendre votre handpan avec vous en cabine. Bien qu’il soit plus gros que tous les gabarits de bagages à main que vous trouverez, 99 % des compagnies aériennes comprennent que vous êtes musicien et acceptent votre instrument, même s’il est trop volumineux.

Mon instrument ne m’a été refusé en cabine qu’une seule fois en 10 ans. C’était avec easyJet, à Athènes : ce jour là il y avait beaucoup de monde fou, plusieurs vols retardés, ils étaient hyper stressés et moi… hyper dégoûté 😀

Ils ont refusé mon handpan car il était trop gros pour un bagage à main. Mis à part ce cas isolé, les autres compagnies low cost me l’ont toujours accepté. Je reviendrai sur ces compagnies plus loin dans l’article.

Note : Certaines compagnies low cost n’acceptent pas les bagages à main de + de 8 kg. Sachez que votre handpan (peu importe sa marque), mis dans une housse Evatek medium de chez Hardcase Technologies, ne pèse pas plus de 8 kg même avec le “fly kit”

Rappel : Avec ces compagnies low cost, vous n’avez droit qu’à un seul bagage à main. Assurez-vous donc de n’avoir rien d’autre, pas même un ordinateur ou un petit sac à main. Ils sont très stricts là-dessus.

Astuces : N’oubliez pas si vous ne voulez pas enregistrer de bagage en soute, que vous pouvez mettre deux, trois T-shirts et quelques sous-vêtements à l’intérieur de votre instrument 😀, ça dépanne toujours.

2. Est-ce qu’il rentre dans les compartiments de la cabine ?

On pourrait croire que non puisqu’il est plus volumineux que les gabarits, mais il rentre. Ceci a été le cas pour 95 % des avions que j’ai pu prendre. Si on vous dit, au check-in ou à la sécurité, qu’il est trop gros, répondez-leur : “ça passe !” 😀

Astuce : J’ai toujours sur moi des photos de mon handpan dans différents compartiments pour le leur prouver.

Quels sont alors ces 5 % d’avions où il ne rentrait pas ?

  • Les petits avions qu’on prend souvent pour des liaisons aux USA, par exemple entre deux petites villes.
  • À ma grande surprise, sur un vol United Airlines entre Genève et New York, l’avion avait de très petits compartiments (je n’ai vu ça qu’une seule fois sur un si gros appareil).

Astuce : Quand vous voyagez sur un vol long-courrier type Europe-USA, si jamais il ne rentrait pas dans un compartiment, demandez à l’équipage si vous pouvez utiliser les placards qui se trouvent vers la première classe. Ils sont souvent vides et votre handpan rentre parfaitement dedans.

3. Est-ce que je peux le mettre en soute ?

Oui, bien évidemment ; il faudra cependant disposer d’une housse très rigide, car les bagages sont souvent malmenés. Je vous recommande vivement de le protéger dans une housse Polycase ou Evatek mais en ajoutant le fly kit. Vous trouverez tout cela sur le site de Hardcase Technologies. Vous pourrez alors enregistrer votre handpan comme n’importe quel autre bagage. À cause de sa taille, mais aussi parce qu’il s’agit d’un instrument de musique, il se peut que l’on vous demande de le déposer au tapis des bagages spéciaux/volumineux (appelé « Oversized luggages »).

Astuce : Pour vous éviter une frayeur à l’arrivée, n’oubliez pas que le tapis de récupération des bagages spéciaux se trouve à un autre endroit que celui des bagages standard. Vous ne l’avez donc pas perdu ! 😀

Suivez les indications et trouvez ce fameux tapis.

4. Si j’ai plusieurs handpans à emmener, que faire ?


En cabine :

Les grosses compagnies aériennes autorisent 2 bagages à main. Même si vos handpans sont volumineux, expliquez leur votre situation. Ils acceptent facilement, surtout quand les vols ne sont pas pleins.

Astuce : De façon générale, je mets tous mes instruments dans des housses Evatek avec Fly Kit. Je tente d’en prendre deux en cabine quelle que soit la compagnie ; s’ils acceptent, bingo ! S’ils refusent, au moins, je peux en faire partir un en soute l’esprit tranquille. Pourquoi le second est-il alors aussi dans une Evatek + Fly Kit ? Au cas où, je ne sais pour quelle raison, on me demande de le mettre aussi en soute : je suis paré ! 😀

En soute :

Les bagages supplémentaires coûtent très cher. Le premier est inclus dans votre billet, puis, selon les compagnies, le deuxième peut coûter entre 50 et 80 euros, le troisième entre 150 et 250 euros… C’est très dissuasif. 😀

Mais si vous devez, comme moi, voyager pour des concerts, vous savez qu’il vous faut un maximum de handpans.

Voici donc deux astuces pour payer moins cher :

1. Vous pouvez filmer deux instruments ensemble (voir photo ci-dessous) ; ça coûte entre 20 et 40 euros environ et ce sera considéré comme un seul et même bagage en soute. Vous pouvez refaire la manip en achetant (50-80€ selon companies) un bagage supplémentaire et donc emporter encore 2 autres handpan en les filmant ensemble.

  • Bilan :
    Votre bagage en soute compris dans le prix du billet = 2 handpans
    Votre bagage en soute supplémentaire = 2 handpans
    Votre bagage à main = 1 handpan
    Ce qui fait un total de 5. Là, ça commence à être pas mal pour faire un concert 😀
  • Il ne vous reste plus qu’à mettre vos vêtements dans vos instruments et à bien les repasser avant de monter sur scène 😀

2. Vous pouvez acheter un gros sac militaire et caler les deux instruments dedans. C’est pareil que de filmer vos instruments ensemble. Cette option est encore moins coûteuse car elle vous permet de ne pas repayer pour filmer vos instruments.

5. Je veux absolument mon handpan en cabine, comment mettre toutes les chances de mon côté ?

Comme mentionné en début d’article, il y a toujours une infime possibilité qu’on refuse votre instrument en cabine. Voici donc comment je m’y prends pour être sûr que ça passe. Vous penserez peut-être que je me prends la tête, mais croyez-moi, selon les pays, les règles, les compagnies, l’humeur du personnel, le rush, etc., vous pouvez vous retrouver coincé. J’ai donc appris à mettre en place de petites astuces qui m’ont souvent sauvées la mise.

(Bien sûr, quand vous connaissez parfaitement les règles de la compagnie sur laquelle vous allez voyager, vous n’aurez pas nécessairement à mettre en pratique toutes ces astuces.)

  • 1. Arriver tôt : Je me rends à l’aéroport le plus tôt possible (au minimum 2 heures avant le décollage). Que j’y sois tôt leur montre que j’ai le souci de bien faire et que je ne rigole pas.
  • 2. Expliquer : Je me présente au comptoir d’enregistrement des bagages et leur explique clairement que je voyage avec un ou plusieurs instruments de musique très rares et très précieux. Le fait qu’on ne se la joue pas “ artiste je m’en foutiste, qui arrive en retard et qui a des exigences “ et qu’on anticipe.
  • 3. Charmer le staff : S’il y a peu de monde, tout en ouvrant la housse de mon instrument, je leur demande si je peux leur en jouer du quelques secondes. « Allez, je sais que vous êtes au travail, mais je vous joue un petit morceau rien que pour vous. »Généralement, leurs collègues rappliquent. Ce sont d’ailleurs très souvent ceux qui qu’on retrouve à la porte d’embarquement. C’est donc bon pour moi, qu’ils me repèrent 😀
    Vous connaissez l’effet “handpan” ils kiffent ! Une fois ma petite prestation terminée, je leur répète : « Vous voyez, c’est peu commun et très fragile, j’en ai vraiment besoin en cabine avec moi. » Vous verrez, ça marche.Note : ce point 3 est vraiment utile pour les petites compagnies lowcost qui sont très strictes sur la taille et le nombre des bagages en cabine.
  • 4. Être dans les premiers à embarquer : Selon ce qu’on me répond, j’en prends alors un ou deux en cabine avec moi. Si je vois qu’il y a beaucoup de monde à la porte d’embarquement, je ne traîne pas. J’essaie d’embarquer vite ! Pourquoi ?Et bien ce qui se passe c’est que si le vol est trop plein, ils demandent aux 20-30 dernières personnes d’enregistrer gratuitement leur bagage et de les mettre en soute. Et ça, je n’en ai pas envie. J’insiste en disant que c’est mon instrument, qu’il est rare et fragile. 90 % du temps, ça passe. Rappelez vous que j’ai tout de même mon handpan dans une housse Evatek + Fly Kit si jamais il n’y avait pas d’autres solutions. C’est vraiment important de ne pas attendre pour embarquer. Je vous encourage même à payer un poil plus cher votre billet en cochant l’option « Early boarding », ce qui vous garantira d’embarquer dans les premiers.Note : Bien évidemment ce point 4 n’est pertinent que pour les petits vols. En effet sur les longs vols, l’embarquement se fait par groupe de passagers. De toute façon soyez tranquilles, les grosses compagnies ne vous embêteront pas pour votre handpan en cabine.

Astuce : Pour ne pas payer le « Early boarding », vous pouvez aussi demander au comptoir d’enregistrement (check-in) quels sont les sièges qui vont embarquer en premier (exemple : groupe 1, sièges X à Z). Choisissez alors l’un de ces sièges. Mais encore une fois, pour les longs vols, il y aura toujours de la place.

6. Y a-t-il des précautions particulières à prendre par rapport à la douane ?

Oui ! Il se peut que votre handpan en soute soit ouvert par les douaniers et inspecté. Sauf si votre instrument est contrôlé par un douanier joueur de handpan, il y a de fortes chances qu’il soit mal manipulé. Voici, ci-dessous, une excellente fiche créée par Chris Ng. Elle est donc destinée au personnel qui ouvre les bagages pour vérification. L’idée est de mettre la fiche à l’intérieur de votre housse pour que le contrôleur la voie en l’ouvrant. Vous pouvez la télécharger ici, dans plusieurs langues

En conclusion :

Soyez serein, renseignez-vous bien sur la compagnie et auprès du personnel, et jouez-leur un peu de handpan, ça leur fera du bien, vu les journées difficiles qu’ils doivent endurer. Ayez une bonne housse, anticipez, arrivez tôt, soyez poli, etc. 😀

En bref, prenez vos précautions, mettez toutes les chances de votre côté et… bon voyage !

Et vous ? Avez-vous déjà pris l’avion avec votre handpan ? Avez-vous des conseils à nous partager ? N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience en commentant l’article.

No items found.

David Charrier

Player, Teacher, Blogger. Handpan Enthusiast.
Founder of Master The Handpan

David Charrier

Joueur. Prof. Blogueur.
Fondateur de Master The Handpan

You might also like...

All posts

Vous devriez aimer...

Tous les articles

Join the conversation

Joignez vous à la conversation