TWINPAN : un duo de handpan hors pair

TWINPAN : un duo de handpan hors pair

Salut à tous ! Comme vous le savez, MasterTheHandpan aime faire découvrir des fabricants, des artistes, des festivals et tant d’autres choses autour du handpan. Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter deux gars, deux amis, deux superbes musiciens : Laurent Sureau et Jeremy Nattagh, et plus particulièrement leur duo de handpan, TwinPan.

Salut, les gars, est-ce que vous pourriez brièvement vous présenter ?

Laurent : J’ai commencé la musique lorsque j’étais enfant par le piano, la batterie et les percussions au sens large. J’ai eu la chance de voyager et de rencontrer des personnes incroyables qui m’ont aidé à étudier différentes cultures. La famille des handpans m’est apparue en 2005 et a provoqué peu à peu une transformation artistique.

Jeremy : Ah, ce fut un long chemin depuis mon enfance également. Flûte traversière, piano, batterie sont des instruments que j’ai beaucoup travaillés et joués en live dans des contextes tellement variés que j’ai des souvenirs cocasses ou surprenants qui remontent de temps en temps, comme enfouis dans les mannes d’une autre vie. La basse électrique et les guimbardes sont des instruments que j’adore ajouter à mes créations.

J’ai également passé beaucoup de temps en studio d’enregistrement, faisant l’ingénieur du son et parfois le conseiller artistique pour des productions musicales ou institutionnelles, comme des musées.

Comment est né TwinPan ?

Au Handpan Festival, en France, en 2015. Nous avions nos deux performances à la suite. Nous avions juste échangé quelques messages avant de nous rencontrer. L’idée de faire une jam entre nos deux prestations nous est venue sur place, l’après-midi du concert… Au moment du concert, le soir, sans prévenir personne, nous nous sommes installés dos à dos sur la scène… TwinPan était né !

Comment avez-vous trouvé le nom ?

Nous avons un peu le même genre de setup, alors visuellement, ça se ressemble. Et comme ce sont des handpans qui nous ont réunis… c’était facile !

Parlez-nous un peu de ce nouvel album…

C’est un album enregistré en studio mais dans les conditions du live. Il est très proche de l’esprit de ce que l’on peut entendre lors de nos concerts.

Quels sont les instruments que l’on y trouve ?

Deux cajons (Sela Cajon et Caliouani signature), des percus aux pieds, des cymbales et des… handpans ! Aciel, Koan, BELLArt, PANArt, Ayasa, Halo, Meraki, Yishama…

Laurent, quelle est ta piste préférée de l’album et pourquoi ?

J’adore écouter « First Contact ». Elle me rappelle la première jam sur scène, qui a évolué vers le morceau dans sa forme d’aujourd’hui.

Et toi, Jeremy ?

Difficile de dire quel est ton enfant préféré, n’est-ce pas ?

« Song For A » et « Think » ont cette délicatesse et cette qualité dans l’arrangement qui m’ont toujours rendu heureux au sein de TwinPan. « First Contact » rend effectivement très bien, si proche du live. « Twinroots » m’amuse à chaque fois à l’écoute. Ça fait déjà trop, là, ah ah !

Est-ce qu’on pourrait connaître le matos avec lequel vous avez enregistré l’album ?

On a fait confiance aux compétences d’Alexandre Chaigne pour cela : Flea M249, Coles 4038, Neumann U87, AKG C414, Schoeps MK4, Sennheiser MKH50, Beyer M88, Neumann KM184, Shure KSM141. Préamplis : Neve, API, SSL, Amek, Chandler Limited, AML, Studer, Millennia.

Quelles sont vos prochaines dates ?

Le 7 décembre pour Le RDV du Hang, à Paris.

Où est-ce qu’on peut se procurer l’album ?

Lors de nos concerts ou par Facebook en message privé ! Bientôt un Bandcamp avec l’album en écoute et téléchargement.

Une anecdote en studio ou en concert ?

Chez EchoSoundSculpture, pour l’un de leurs Living Room concerts, on est arrivés, on a évalué la disposition très volumineuse de nos instruments et finalement, on a fait changer la morphologie du lieu, bouger les canapés pour jouer au milieu du public plutôt que du côté scène. Ces maudits Français qui viennent perturber l’ordre et la rigueur suisses, ah ah ! C’était un moment inoubliable de proximité avec le public et c’était visuellement intéressant pour eux d’être autour de nous, notamment pour voir ce qu’on fait de nos mains… et de nos pieds.

Ah là là, vous nous donnez une belle réputation 😀

Les gars… merci pour ce bel album, merci pour cette belle musique et cette interview.

Je vous fais une grosse bise et vous dis à très bientôt !

No items found.

David Charrier

Player, Teacher, Blogger. Handpan Enthusiast.
Founder of Master The Handpan

David Charrier

Joueur. Prof. Blogueur.
Fondateur de Master The Handpan

You might also like...

All posts

Vous devriez aimer...

Tous les articles

Join the conversation

Joignez vous à la conversation