HangOut UK : Interview avec l’un des 2 organisateurs du premier festival de handpan

By 
David Charrier
 on 
Feb 1, 2018
Par 
David Charrier
 le 
1/2/2018
HangOut UK : Interview avec l’un des 2 organisateurs du premier festival de handpan

Salut à tous ! Aujourd’hui j’aimerais vous partager une interview que j’ai eu avec Kelly l’un des 2 organisateurs du HangOut UK.

Kelly est l’un de mes premiers potos du handpan. En effet, on s’est rencontré en 2008, c’était la première fois que j’entendais parler d’un festival de handpan. À l’époque d’ailleurs le mot handpan n’existait pas, on avait tous des 1ère ou 2èmes générations de hang. Je n’oublierai jamais l’excitation et l’émotion que j’ai ressentie quand j’ai vu tous ces instruments et tous ces joueurs. J’allais pouvoir partager, découvrir d’autres histoires, d’autres styles de jeu, jouer plein de gammes différentes et jamer avec plein de personnes. C’était la première fois que je réaliserais et ressentais qu’il existait une famille du handpan !! Je serai à jamais reconnaissant envers Kelly & Rob pour ce qu’ils m’ont permis de vivre.

Salut Kelly ! Pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Kelly Hutchinson, je vis dans le sud-est du Royaume-Uni et j’ai découvert le Hang en 2004 au Didje in Devon, un festival de Didjéridoo au Royaume-Uni. Un groupe de Hollande avait inclus du Hang dans le cadre de leur set et à la seconde où ils ont commencé à jouer j’ai eu des frissons de partout. J’étais subjugué par la musique et le mariage entre le son de l’acier du hang et le ronronnement du didjeridoo. En tant que joueur de “didj”, j’étais fasciné. Ce n’est qu’un an plus tard, lors d’un autre événement autour du Didjéridoo à Devon, appelé «The Gathering» (la rencontre), que j’ai découvert le nom de cet instrument et plus de détails sur l’endroit où il était construit, et j’ai par la suite réussi à m’en procurer un.

J’ai eu plusieurs conversations par email avec Félix @ PANArt. Etant donné qu’ils ne livraient plus de Hangs par la poste, je devais les visiter en personne, ce qui était difficile pour moi à cette période car mon premier fils venait de naître. Je savais quelle gamme je voulais. J’étais en train de trouver un ami qui pourrait aller m’en chercher un. Puis, alors que je ne m’y attendais pas du tout, Félix m’a contacté par email. Il avait un hang dans la gamme que je voulais et il était prêt à me l’envoyer par la poste. J’étais ravi et, quelques semaines plus tard, il est arrivé ! C’était il y a environ 11 ans. Cet instrument a changé ma vie à bien des égards.

Qu’est-ce que le hangOut UK pour ceux qui ne le savent pas déjà ?

Le HangOut UK est un festival de handpan qui se déroule pendant un week-end de septembre à Mellow Farm près de Farnham à Surrey. Le but de l’événement est de rassembler les joueurs, les créateurs et les amateurs de Hang et Handpan du monde entier dans un même lieu pour un week-end intime de musique avec Hang et Handpan. Le HangOut UK n’est pas un événement de musique du monde, c’est un week-end destiné uniquement au Hang et Handpan, même si nous acceptons d’autres instruments pour complémenter. Le HangOut UK est limité à 220 personnes par année. En effet nous essayons de garder une ambiance intime pour le week-end. C’est difficile car nous avons beaucoup de personnes chaque année qui souhaitent venir. Il est toujours frustrant de dire : « désolé, il reste plus de places ».

Qu’est-ce qui vous a poussé avec Rob à créer ce rassemblement ?

Le HangOut UK est né d’une simple idée en novembre 2006, après avoir assisté à un événement Hang que Torbz avait organisé à son domicile à Glastonbury. Rob Watkins et moi-même étions amis depuis quelques années déjà. Nous avions assisté à plusieurs week-ends de Didjeridoo avec nos familles. Notamment «The Gathering», un week-end intime autour du Didjeridoo organisé par Ant Scott et son épouse Lin . C’était une idée simple mais efficace : trouver un lieu de camping, un espace intérieur pour des concerts et des ateliers et voilà. 😀

Rob et moi étions des membres actifs sur le vieux forum en ligne «Hang-Music» de GiDDA. C’était bien avant que le forum Handpan.org n’existe. Nous sommes revenus du week-end Hang de Torbz et avons posté un message sur le forum. Qui serait intéressé par un tel événement et quelqu’un a-t-il une idée pour un lieu ?

Cela n’a pas pris beaucoup de temps. Michael Colley rencontré chez Torbz et avec qui nous discutions depuis un petit bout de temps sur le forum, avait un lieu : Mellow Farm. Rob et moi sommes allés rencontrer le proprio avec nos Hang pour qu’il puisse avoir une véritable idée de qui nous étions et de ce que nous faisions. C’était un moment vraiment fort. James, le propriétaire était conquis par l’instrument et a immédiatement demandé à Rob s’il pouvait jouer pour sa fille qui était à l’époque alitée et très malade. Elle était aussi aveugle et connaissait des difficultés d’apprentissage. Ce moment a changé nos vies. L’instrument a touché la famille d’une manière qui nous a tous connectés et cela dure depuis. Voilà comment nous avons trouvé notre lieu de rassemblement.

Le premier HangOut a eu lieu en septembre 2007 et a réuni 32 personnes. Mais ce qui nous a surpris, c’est qu’il y a eu des participants qui sont venus d’Ecosse, d’Allemagne et de Nouvelle-Zélande ! Juste pour être au HangOut, c’était incroyable. À partir de là, d’années en années, nous avons augmenté, jusqu’à atteindre les 220 personnes en 2017.

Rob et moi formons vraiment une super équipe pour l’organisation du HangOut. Nous avons des compétences très différentes et on fonctionne très bien ensemble. Rob est un homme qui aime le devant de la scène, mega social, il devient pote avec tout le monde pendant le weekend. Très compétent pour animer, il sait propager cette ambiance festive.

De mon côté je gère les tâches quotidiennes et je suis Mr “organisation”. Toute l’année vous entendez parler de moi mais c’est vraiment un travail d’équipe. Rien de cela ne fonctionnerait sans l’autre. De la même façon que vous me verrez rarement de faire des blagues devant un public, vous ne verrez que très rarement Rob répondre à un email. C’est notre fonctionnement et on aime ça.

Comment avez-vous trouvé le nom de l’événement ?

The name was an obvious play on words. When we created HangOut there were no other handpans being made, the Hang was it. So an event based on the Hang and with like minded enthusiasts coming together in one place to ‘Hangout’, it was just too obvious a choice not to use it. We added the UK bit to the name only because hangout.co.uk as a web address had already been taken. 😀

Quand a eu lieu le premier événement ? Qu’est-ce que tu as ressenti, en voyant autant de personnes (pour l’époque) jouer du handpan ? Es-tu nostalgique de ces premiers rassemblements ?

Le premier HangOut a eu lieu en 2007, c’était incroyable. 32 personnes c’était vraiment intimiste. C’est ce que nous voulions créer : un week-end où les gens se rencontrent, développent des amitiés et apprennent ensemble. Nous étions tous des novices découvrant l’ instrument. Nous étions rassemblés et partagions le même état d’esprit. Il n’y avait pas d’autre événement comme ça à l’époque. Pour le premier HangOut nous avons seulement loué le “hangar à poules” connu sous le nom de “chicken shed” et nous avions des places de camping limitées sur l’herbe à l’extérieur. On avait reçu un soutien formidable de la famille et des amis proches, du coup, même si nous ne vendions pas un seul billet, on avait encore des fonds pour couvrir la location. Le thé, le café, le petit déjeuner était servi et rendu possible par l’argent provenant de la vente de billets. C’était vraiment intime, vraiment spécial.

L’année dont nous avons gardé Rob et moi les meilleurs souvenirs c’est 2008. Cette année-là nous avons doublé les billets et rencontré des personnes géniales. Ils sont encore aujourd’hui de très bons amis. Spyros, Paul Hankin, Barry Mason, Simon Wood, Richard Bowring, Rusty James, David Charrier et bien sûr les amis de l’année précédente, Colin Dunn et Michael Colley.

À partir de cette année là, l’événement n’a cessé de grandir. Bien sur avec le nombre croissant il a perdu un peu cet atmosphère super intime. En effet nous sommes passés de 32 à 220 personnes, mais le HangOut reste toujours l’un des week-ends les plus magiques de l’année pour nous mais aussi pour tous ceux qui viennent.

Nous avons créé tellement d’amitiés fortes et vécus de moments inoubliables au cours de ces 11 dernières années. On peut le dire, cet aventure du HangOut a changé notre vie. Tous ceux qui viennent ou qui nous soutiennent ont vraiment contribué à ce changement.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans le handpan ? à propos de notre communauté ?

J’aime la générosité, le partage des connaissances et toutes ces amitiés au fil des années. Tout a commencé pour moi et une poignée d’autres sur le forum de handpan de GiDDA ou nous discutions avec Danny Sorensen, Michael Colley, Rusty James et Michael Paschko pour n’en citer que quelques-uns. J’aime voir comment le handpan a évolué et s’est développé. C’est devenu une communauté mondiale de personnes qui partagent des idées et des techniques. De nombreux fabricants apparaissent aux quatres coins du monde. Les évènements se multiplient, les amitiés aussi. Et il y a tous ceux qui découvre l’instrument pour la première fois et qui partagent leurs expériences. Ça reste une communauté oui mais il faut avouer que c’est de plus en plus difficile de suivre. En effet chaque jours de nouvelles vidéos sont postées, de nouveaux projets, de nouveaux fabricants, de nouveaux rêves naissent. C’est merveilleux d’être spectateur de cela. Mais…il faut suivre 😀

Qu’est ce que tu aimes le plus dans le HangOut UK ?

Les personnes, ils sont ce qui fait le HangOut. Sans eux, ce serait juste Rob et moi dans un champ … je l’aime beaucoup, mais on finirait probablement saoul à s’insulter l’un l’autre 😀

Quelles sont les “valeurs” du festival ?

Les valeurs du HangOut UK sont de garder le festival fondé et vrai. C’est un festival où tous ceux qui viennent ont un rôle. Tout le monde s’implique et tout le monde contribue à la réussite du week-end. Le but ultime, la chose la plus fondamentale, c’est que tout le monde puisse passer et ait passé un bon moment. Rob et moi faisons tout notre possible pour que cela soit l’expérience de tous.

Au HangOut, tout le monde est considéré de la même manière. Nous aimons les personnes qui savent laisser leur propre ego à la porte. Venez, profitez, faites partie de ce weekend, mais ne vous considérez pas supérieur à votre voisin.

La vente des billets nous aide à couvrir le coût de la location du lieu (c’est pas donné) à imprimer les tickets, les lettres, les programmes, les bracelets, les équipements de nettoyage, les assurances, etc.

Nous offrons des billets gratuits aux artistes. Nous leur demandons simplement en contrepartie de faire un petit concert de 10 à 15 minutes. Le Hangout fonctionne grâce à la générosité des artistes. Et ils sont généreux !

Nous avons eu des concerts incroyables au cours des années. Nous ne payons pas les artistes et nous ne remboursons pas leurs frais de transport. Si des artistes veulent venir, on leur offre simplement l’entrée gratuite. Le reste c’est leur contribution, leur don.

Et si jamais aucun artiste n’était prêt à donner son temps gratuitement ? HangOut continuerait et évoluerait d’une manière nouvelle. Peut-être que cela deviendrait un grand bœuf (jam) musical.

Nous organisons l’espace, mais ce sont les personnes qui créent le HangOut. Cela nous permet également de garder les prix des billets relativement abordables pour le week-end.

Rob et moi-même organisons le HangOut par amour pour le hang/handpan. Ça demande beaucoup de travail. Il faut se donner à fond pour que ce soit un week-end joyeux qui amène beaucoup de bonheur aux participants.

Si les participants sont heureux, on a réussi notre mission. C’est tout ce dont nous avons besoin pour nous motiver à organiser le Hangout année après année.

Une anecdote / histoire drôle liée au HangOutUK ?

Je pense que l’un des meilleurs moments du HangOut pour moi, et qui me fera toujours sourire, c’était avec le regretté Jim Dusin. Il était assis autour du feu de camp il y a quelques années et comme à son habitude, il racontait des histoires. Il partageait des anecdotes de l’époque où il était ingénieur et en particulier son implication dans la construction d’un monument célèbre, la « Gateway Arch », à Saint-Louis aux Etats-Unis.

On avait bu des canons et la nuit était déjà bien avancée… tellement que tout le monde autour du feu s’était endormi. Tout le monde sauf Jim qui continuait à raconter ses histoires.

Quelqu’un lui a finalement fait remarquer qu’il était le seul réveillé. Jim a alors répondu « ouais, je le sais. J’ai juste envie de parler ! ». Et il a continué à raconter son histoire. Tout le monde dormait mais il continuait. C’est vraiment un personnage ! Il nous manque beaucoup.

Jim sortira toujours du lot. À l’âge de 70 ans, il a vécu un moment qui a changé sa vie lors qu’il est venu au HangOut.

Bien avant qu’ils ne fassent le voyage pour se joindre à nous à Mellow Farm, Kyle et lui fabriquaient déjà les Halo aux USA depuis un bout de temps. Jim disait que produire les Halo n’était qu’un travail parmi d’autres. Il avait bien vu leur potentiel, mais ne les avaient pas vraiment compris. Jusqu’à ce qu’il ne vienne au HangOut et rencontre, pour la première fois, les personnes pour lesquelles il fabriquait l’instrument.

Il a alors réalisé que c’était quelque chose de vraiment spécial. Rob et moi on se sent absolument béni que le HangOut ait été, ait permis le bon moment et le bon endroit pour que Jim réalise cela.

Nous avions rassemblé les bonnes personnes et circonstances pour créer un moment, qui a changé la vie de quelqu’un, WOUAH ! Rien que ça, ça me suffit. Quel cadeau ! Nous avons fait une différence et cela m’amène toujours autant de joie quand j’y repense.

Kelly, Y’a-t’il un dicton que tu aimes particulièrement ?

« Je le connaissais d’abord ! » (Ceux qui sont au courant comprendrons)

Aurais tu un conseil à partager pour quelqu’un qui souhaite commencer à organiser un rassemblement de Handpan?

Notre conseil à tous ceux qui veulent commencer un rassemblement, c’est d’établir un groupe de soutien. Commencez petit, puis développer votre événement.

Ne vous précipitez pas en essayant de faire un grand événement tout de suite. C’est un travail d’acharné et il y a de fortes chances que cela vous coûte de l’argent.

Commencez petit, rassemblez des amis pour vous soutenir et trouvez un lieu sympa pour l’événement.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des conseils. Nous sommes ouverts et disponibles. Nous sommes toujours prêts à aider quand nous le pouvons.

C’est quand le prochain HangOut UK ? Comment s’inscrire ?

Nous allons ouvrir les inscriptions pour le HangOut 2018 en février. Vous pouvez trouver sur notre groupe Facebook ‘HangOut Uk’ ou visitez notre site www.hangoutuk.co.uk pour plus de détails.

Quelles sont tes deux ou trois meilleures vidéos du Hangout UK ?

Voici mes 3 vidéos préférées du HangOut UK !

  • Le sens de la vie par Rob Watkins par Rob Watkins: (Voilà qui résume à mon sens les week-end HangOut)
  • Archer et Tripp (mes musiciens préférés)
  • Andi Steil, l’homme, la LÉGENDE ! C’est une vidéo ancienne. C’est la première fois que nous avons vu Andi jouer en direct, en dehors de sa chaîne Youtube déjantée. Ce mec est plein d’humour.

Génial, merci frangin pour ce merveilleux voyage au coeur du HangOut UK. Un événement qui aura aussi marqué ma vie de joueur de handpan. Merci à vous 2 Rob et Kelly pour nous permettre par votre générosité de vivre l’expérience année après année du mythique HangOut UK. Des bises et à Septembre prochain.

Chers lecteurs, je vous laisse apprécier ces photos de l’édition 2017 prises par Chris Ng et Vincent Guilbaud. Merci les gars elles sont magnifiques. N’hésitez pas en commentaires à nous faire part de votre expérience HangOut UK !

À très bientôt !

No items found.

David Charrier

Player, Teacher, Blogger. Handpan Enthusiast.
Founder of Master The Handpan

David Charrier

Joueur. Prof. Blogueur.
Fondateur de Master The Handpan

You might also like...

All posts

Vous devriez aimer...

Tous les articles

Join the conversation

Joignez vous à la conversation